Travail et bonheur sont-ils compatibles ?

Nous croyons souvent qu'au travail le professionnalisme impose le sérieux, la contrainte, l'effort. Si l'on se veut "réaliste", le bonheur n’aurait pas sa place. Pourtant, de plus en plus d’entreprises et d’organisations bâtissent leur réussite économique sur l’idée qu’il n’y a pas de performance sans bonheur !

Et ça marche : ce sont les collaborateurs qui le disent !



Comment peut-on être heureux au travail ?


Une majorité des collaborateurs devient heureuse au travail lorsque règne un climat de confiance, d’autonomie et d’épanouissement personnel. Les collaborateurs peuvent alors :

- Construire un projet professionnel qui donne du sens à leur mission,

- Agir en autonomie, gardant ainsi garder la main sur leur activité,
- S'appuyer sur leur compétences pour développer leur confiance en eux,
- Nouer des relations riches et fructueuses au sein de l’entreprise.


 Est-ce possible partout ? “Chez moi, cela semble impossible…”

Industrie, services, administration, armée : les nombreux exemples de réussite couvrent tous les domaines d’activités. Si un organisme de sécurité sociale ou un sous-marin nucléaire peuvent le faire, pourquoi pas votre organisation ?

Dans tous ces cas, ces aventures réussies ont été menées par des gens "normaux", à partir de situations "classiques" : 

  • il n’est pas nécessaire d’être exceptionnel et/ou d’avoir des collaborateurs exceptionnels !
  • même les environnements très règlementés peuvent faire l'objet d'une démarche de bonheur au travail.


David Marquet, Commandant d'un sous-marin nucléaire sur lequel l'équipage est heureux !



Comment s’y prendre ?


Ces entreprises performantes où l’on est heureux, ont chacune suivi un chemin différent. Il n'y a pas de démarche standardisée. Nous avons constaté 4 caractéristiques : 

  • une évolution dans la durée, comportant parfois des jalons spectaculaires, mais le plus souvent pas-à-pas ;
  • les méthodes traditionnelles d’accompagnement - diagnostic, conception, plan d’action, mise en oeuvre - ne s’appliquent pratiquement pas ;
  • pour le dirigeant ou le manager, les méthodes de management classiques restent longtemps un réflexe, alors qu'elles s'avèrent inadaptées
  • les chantiers à mener portent sur quelques thèmes que l'on retrouve dans chaque démarche de bonheur au travail.


La démarche n'est pas standardisée, mais l'approche générale comporte des incontournables : c’est dans ce paradoxe que nous pouvons vous aider à mener cette métamorphose silencieuse.


Bonheur au travail